Un site naturel à découvrir : son histoire humaine, ses vestiges, sa faune, sa flore...

"Une trentaine de kilomètres de gorges suffirait à faire de la Cère une perle des rivières du Massif central et de la ligne ferroviaire une des plus étonnantes de France

         

  jean pierre briges photo       

A NOTRE PRESIDENT                            

Il n'est de circonstance plus douloureuse que celle qui porte aujourd'hui l'Association touristique des gorges de la Cère à célébrer la mémoire de Jean-Pierre Briges. Les quelques mots qui vont suivre ne suffiront pas à exprimer tout ce qu'il a été pour ceux qui déjà à la naissance de l'association en 1980 étaient à ses côtés et aux côtés de M. Besse, pour tous ceux aussi qui l'ont accompagné durant ses quinze années passées à la tête d'une équipe soudée et engagée.

Jean-Pierre ressentait face à la beauté de la nature de l'émerveillement et du respect. De son territoire il aimait tout : les couleurs et les senteurs, les villages, les forêts, les landes, les rivières, les gorges… Il avait plaisir, au détour d'une randonnée, à dévoiler le panorama unique sur les Gorges de la Cère depuis ce petit coin des hauteurs de Camps qui porte si bien le nom qu'il lui a choisi : « le Point sublime ». On n'aime jamais tout à fait un pays sans aimer les hommes qui l'habitent, l'ont façonné et en ont fait l'histoire. Humain, profondément humain, Jean-Pierre avait su conquérir l'estime de ces gens simples, authentiques dont il appréciait la sagesse.

Sur les chemins et les sentiers des environs de Camps, de Corrèze, du Lot ou du Cantal, sur le GR®652, il se sentait chez lui. L'histoire humaine des gorges de la Cère le fascinait. Il avait mesuré très vite combien la prodigieuse aventure des verreries, de la voie ferrée, de Lamativie et de Laval-de-Cère était la perle la plus secrète - trop secrète - de l'écrin des Gorges. De la nécessité de mettre au grand jour cet atout, il avait fait un fil conducteur de son action, un passeport pour l'avenir. Tout ce qui pourrait y contribuer donnerait un sens à cette ambition : les expositions, les conférences, les panneaux sur le parcours des randonneurs, le sentier thématique, la célébration du XX°anniversaire de la « journée des gorges » à Lamativie, les balades commentées....

Aujourd'hui, voilà les Gorges de la Cère orphelines d'une grande mémoire vivante de leur histoire, d'un conteur talentueux. Jean-Pierre avait cette faculté naturelle à orchestrer les débats, à captiver son auditoire. Il n'avait pas son pareil pour parler du pays qui l'avait vu naître et qu'il chérissait. Il le faisait toujours avec élégance en tenant des propos sans emphase ponctués d'anecdotes bien placées, des mots simples sortis droit du coeur. Ouvert d'esprit, à l'écoute des autres, il avait le don de saisir au vol les idées novatrices d'où qu'elles viennent pour leur donner vie. Il avait aussi la délicatesse rare de se mettre en retrait pour laisser chaque compétence individuelle s'exprimer pleinement et créer ainsi une plus-value collective au bénéfice de l'animation du site ou de la mise en valeur de son patrimoine.

Jean-Pierre, contre le cancer, tu t'es battu courageusement et discrètement, au côté de ton épouse et avec le soutien de tes enfants. La maladie devant laquelle tu as dû rendre les armes a eu raison de ton espoir de conduire à leur terme les derniers projets de l'association. Mais pour nous, tu seras encore là dans chaque pas menant à leur aboutissement. Bien plus que le président de notre association, tu étais un ami, l'ami de tous. Aujourd'hui au moment de ces adieux imprégnés de tristesse et de révolte, sache que nous n'oublierons jamais ta silhouette élégante, ton regard clair, le timbre cristallin de ta voix, tes éclats de rire et tes bons mots. Tu es parti mais il reste l'essentiel : ce que tu nous as donné. Ta droiture, ton respect des autres, ton engagement dans la vie publique et associative, ton aptitude à fédérer les énergies, ton sens profond de l'amitié resteront pour chacun de nous une belle leçon de vie, un exemple. Merci, Jean-Pierre.

A Dany, ton épouse, à tes enfants et petits enfants, nous disons toute notre affection, notre soutien et la fierté d'avoir fait un bout de chemin avec toi.

 

(Hommage de l'Association touristique des gorges de la Cère à Jean-Pierre Briges lors de ses  obsèques le 3 janvier 2017 - G.M)

 

Aller au haut
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com